Projet d’autosuffisance – An Analysis of the Impact of SSP on Wages

Sommaire

Ce document de travail examine la progression des salaires comme une explication théorique de l’existence d’un effet à long terme sur l’emploi engendré par le Projet d’autosuffisance (PAS). Afin de pouvoir recevoir le supplément, les membres du groupe programme devaient trouver du travail à temps plein dans l’année suivant l’assignation aléatoire; une fois qualifiés, ils recevaient le supplément aussi longtemps qu’ils avaient un emploi au cours des trois années suivantes. Grâce à cette incitation supplémentaire de travailler, ces « prestataires » du groupe programme ont acquis une plus grande expérience de travail à temps plein que les membres du groupe témoin comparables. Cette plus grande expérience de travail à temps plein devrait signifier, en moyenne, qu’à la fin de la période de suivi les salaires des prestataires du groupe programme étaient plus élevés que ceux des membres du groupe témoin comparables. On appelle cela la « progression relative des salaires ». En raison de leurs salaires plus élevés, les prestataires du groupe programme devraient être plus susceptibles de travailler que les membres du groupe témoin comparables, et ce même après la fin de la période de réception du supplément. Ce qui signifie que la progression relative des salaires est un domaine dans lequel le PAS a pu avoir des effets à long terme sur la capacité des prestataires à travailler à temps plein.