Intermittent Work – Employees’ Perspectives on Intermittent Work Capacity: What Can Qualitative Research Tell Us in Ontario? Final Report

Sommaire

Pourquoi certaines personnes handicapées ayant une capacité de travail intermittente continuent-elles de travailler, tandis que d’autres présentant une incapacité similaire se découragent et quittent la population active? La SRSA a récemment mené à bien une étude qui avait pour objectif de déterminer les conditions, les services de soutien et les pratiques des employeurs qui favorisent la participation au marché du travail. Elle était axée sur les expériences des personnes handicapées ayant une capacité de travail intermittente en Ontario, qui ne sont pas en mesure de travailler à temps plein et qui possèdent une certaine expérience professionnelle.

Des éléments probants ont été recueillis en trois volets complémentaires : des analyses documentaires; des groupes de discussion et des entrevues auprès de personnes appelées à s’occuper des questions d’invalidité et d’emploi, telles que les décideurs, les fournisseurs de services et les groupes d’intervenants communautaires ainsi qu’auprès de personnes handicapées de différentes régions de l’Ontario; et enfin, l’engagement d’organismes communautaires pour l’intégration des personnes handicapées.

Cette étude a permis de constater que la probabilité d’occuper un emploi prolongé à long terme est directement liée à trois principaux facteurs : 1) le degré de contrôle que les personnes handicapées exercent sur la divulgation de leur invalidité; 2) la possibilité de réintégrer un emploi; et 3) la mise en place de mesures d’adaptation appropriées dans leur milieu de travail.