Motiver les prestataires de l’aide sociale à long terme à se tourner vers l’emploi

11 septembre 2014

Aujourd’hui, la SRSA publie les résultats du projet pilote Entrevue motivationnelle. Une entrevue motivationnelle consiste en une approche de consultation éprouvée dans le traitement de la toxicomanie et de la réadaptation des criminels. L’étude de la SRSA a permis de constater que l’utilisation de cette approche peut également améliorer les perspectives d’emploi pour certains prestataires d’assistance sociale à long terme.

L’entrevue motivationnelle aborde les attitudes qui empêchent de nombreuses personnes de faire des changements souhaités dans leur vie. Elle permet d’aider les gens à se rendre compte que le changement est nécessaire et réalisable. Le concept de base fait en sorte que chaque personne prend possession du processus qui mènera au changement.

Le nouveau programme a été mis à l’essai dans deux communautés de la vallée du Fraser, en collaboration avec le ministère du Développement social et de l’Innovation sociale de la Colombie-Britannique. Emploi et Développement social Canada a financé l’étude, qui faisait usage d’une méthodologie d’assignation aléatoire, l’une des formes les plus rigoureuses d’évaluation de programme.

Pour le pilote, certains agents d’aide à l’emploi dans les communautés ont reçu une formation portant sur l’entrevue motivationnelle. Les participants consentants ont été assignés de façon aléatoire soit à un groupe programme, où ils ont reçu des services des agents d’aide à l’emploi formés, ou alors à un groupe témoin, dans lequel les agents d’aide à l’emploi n’avaient pas été formés relativement à l’approche.

Pour tous les prestataires d’assistance sociale à long terme à qui une entrevue motivationnelle a été offerte, le taux d’emploi a augmenté de 7,8 points de pourcentage par rapport au groupe témoin pendant la période de suivi de trois mois. L’emploi dans le groupe programme est passé de 3,5 à 9,4 %, tandis qu’il a diminué de 4,0 à 2,0 % dans le groupe témoin.

Bien que l’ampleur de ces changements puisse paraître modeste, cela reflète les nombreuses limitations qui nuisent à la capacité des participants à travailler. Compte tenu de ces obstacles, l’augmentation d’emploi induite par le programme est une réalisation importante.

Le projet représente une nouvelle approche pour lutter contre ces obstacles à l’emploi parmi les prestataires de l’assistance sociale à long terme. Certains obstacles, comme le faible niveau d’éducation ou un manque de compétences négociables, peuvent être facilement identifiés et font l’objet de nombreux programmes de développement de l’emploi. Toutefois, la dépendance à long terme envers l’assistance sociale peut créer des obstacles internes au changement qui peuvent limiter l’efficacité de ces programmes de développement des compétences. Le projet a démontré qu’une entrevue motivationnelle peut aider certains clients des services d’emploi à surmonter ces obstacles internes.

Il est recommandé de réaliser une extension de l’étude en cours avec un échantillon plus grand de participants, de préférence avec une assignation aléatoire des agents d’aide à l’emploi, afin de tirer des conclusions plus formelles quant à la valeur de l’intégration de l’entrevue motivationnelle dans les interactions avec les clients dans les centres d’aide sociale et de services d’emploi. À partir d’un échantillon plus grand, il sera possible d’identifier les sous-groupes les plus susceptibles de bénéficier de la technique.

La SRSA continue de travailler avec les gouvernements provinciaux dans le but d’explorer l’utilisation de l’entrevue motivationnelle et autres moyens pour promouvoir l’intégration des personnes sans emploi au marché du travail.

Lire le sommaire (en anglais seulement).

Lire le rapport complet (en anglais seulement).

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Reuben Ford
Directeur de recherche à la SRSA
604-601-4082
rford@srdc.org