Les résultats préliminaires d’une étude d’envergure montrent que les collectivités peuvent créer des emplois valorisants

28 novembre 2006
CEIP 18Mo F

Ottawa — Les collectivités peuvent-elles créer des emplois valorisants comme solution de rechange attrayante à l’assurance-emploi et à l’aide sociale? Une étude canadienne majeure sur un nouveau programme novateur démontre que c’est possible. La Société de recherche sociale appliquée (SRSA) publie aujourd’hui un nouveau rapport présentant les impacts préliminaires du Projet d’innovation en emploi communautaire (PIEC), l’étude d’un programme visant à encourager l’employabilité à long terme des participants tout en soutenant le développement communautaire local dans des régions aux prises avec un taux de chômage constamment élevé. Le défi pour les collectivités était d’utiliser l’économie sociale comme source d’emplois, lesquels offraient aux participants des occasions de développer leurs compétences et d’acquérir du capital social.

Le PIEC met à l’essai une stratégie de réemploi « actif » sous la forme d’un « salaire communautaire » versé aux personnes sans emploi qui se sont portées volontaires pour travailler à des projets communautaires en échange de leur droit aux prestations d’assurance-emploi (a.-e.) ou d’aide sociale. Le PIEC offraient aux particuliers un emploi dans le cadre de projets communautaires pendant une période maximale de trois ans, leur donnant ainsi une longue période de stabilité de revenu ainsi que l’occasion d’acquérir de l’expérience de travail et de nouvelles compétences et d’agrandir leur réseau de contacts. Parallèlement, l’une des caractéristiques majeures de la conception du PIEC est le rôle central donné aux collectivités, lesquelles étaient responsables de déterminer et de prioriser leurs besoins locaux et d’élaborer ensuite des projets qui emploieraient les travailleurs du PIEC pour satisfaire à ces besoins.

Le rapport de recherche de la SRSA montre que les collectivités ont su créer des emplois qui se révélaient une solution de rechange attrayante à l’assurance-emploi et à l’aide sociale et qui ont eu des effets positifs sur les participants au programme. Le programme a fourni une période considérable de stabilité d’emploi à temps plein aux membres du groupe programme de l’a.-e. et de celui de l’aide sociale, plus longue que ce qu’ils auraient connu en l’absence du programme. Les impacts sur leur revenu étaient aussi notables, tout comme l’était la diminution du recours à l’a.-e. et à l’aide sociale. Cela s’est traduit par une augmentation de revenu pour les participants et une forte réduction de la pauvreté. Le PIEC a aussi entraîné de faibles augmentations du capital social et des activités de bénévolat, tout en améliorant la satisfaction à l’égard de la vie et l’attitude par rapport au travail.

Ces résultats sont prometteurs mais provisoires étant donné qu’ils ont été mesurés environ à la moitié de la période d’admissibilité des participants au programme. L’effet du PIEC sur les résultats à plus long terme des participants sur le marché du travail et sur leur qualité de vie sera abordé ultérieurement dans de futurs rapports. Le prochain rapport prévu exploitera les données tirées de l’enquête de suivi après 40 mois, soit quatre mois après la fin de l’admissibilité au PIEC. Les données tirées de l’enquête de suivi finale après 54 mois, effectuée plus d’un an et demi après la fin du programme, seront utilisées pour évaluer les impacts à long terme.

Le PIEC a été mis en œuvre dans la municipalité régionale du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse à partir de 1999. Le projet a été conçu par Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC) et est financé conjointement par RHDSC et le ministère des Services communautaires de la Nouvelle-Écosse. Le projet est géré par la SRSA, un organisme sans but lucratif voué à la recherche en politique sociale et spécialisé dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de projets pilotes à long terme et à grande échelle visant à mettre à l’essai des politiques et programmes sociaux novateurs.

Vous pouvez vous procurer gratuitement le rapport Mise à l’essai d’une stratégie d’emplois communautaires destinés aux chômeurs : Résultats préliminaires du Projet d’innovation en emploi communautaire soit en le téléchargeant (cliquer ici) soit en communiquant avec la SRSA à info@srdc.org pour obtenir une copie papier.