La SRSA présente de nouvelles recherches sur le PAS au symposium intitulé « Rendre le travail payant »

15 novembre 2005
Sspsymposiumf

Les 15 et 16 novembre, la SRSA a tenu à Ottawa un symposium intitulé « Rendre le travail payant ». Ce symposium présentait les dernières recherches effectuées dans le cadre du Projet d’autosuffisance (PAS), un projet offrant un supplément de revenu généreux aux prestataires d’aide sociale de longue date qui renonçaient à l’aide sociale pour accepter un emploi à temps plein. Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) a financé le symposium et Andrew Treusch, sous-ministre adjoint, Planification et politique stratégique à RHDCC, a prononcé le discours d’ouverture. Les personnes qui ont assisté au symposium ont entendu des exposés de représentants des gouvernements provinciaux sur la façon dont leurs programmes d’aide sociale encouragent le travail chez les prestataires d’aide sociale. Le contexte international fut décrit grâce à Charles Michalopoulos, de la MDRC, qui a présenté les tendances des programmes américains conçus pour « rendre le travail payant » et à Glenda Quintini, de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui a parlé des efforts parmi les pays membres de l’OCDE pour remédier aux taux d’imposition marginaux élevés. De plus, plusieurs universitaires notables ont présenté des exposés, dont Robert Moffitt, de l’Université Johns Hopkins, qui a débattu des difficultés inhérentes au fait de tenter d’augmenter l’échelle des projets pilotes.