Incitatifs financiers et éducation au choix de carrière accroissent le taux d’inscription à l’enseignement supérieur – Étude

6 novembre 2012
FTD PSI Report FR Cover Small

La Société de recherche sociale appliquée (SRSA) a publié aujourd’hui un rapport qui révèle que l’offre d’un cours d’éducation au choix de carrière et d’une garantie précoce d’aide financière à des élèves du secondaire a eu une incidence significative sur leur taux d’inscription aux études postsecondaires. 

La prestation d’ateliers d’éducation au choix de carrière avancés, durant leurs trois dernières années de secondaire, à des élèves de 10e, 11e et 12e année issus de familles à plus faible revenu et à plus faible scolarité, a eu pour effet :

- d’accroître de 61 à 75 % le taux d’inscription à des études postsecondaires chez les élèves du secteur francophone du Nouveau-Brunswick;
- d’accroître de 80 à 89 % le taux de diplomation au secondaire et de 22 à 30 % le taux d’inscription à l’université chez les élèves du secteur anglophone du Nouveau-Brunswick;
- d’accroître de 17 à 29 % le taux d’inscription à un collège communautaire chez les élèves du Manitoba.

De même, la garantie précoce d’une bourse d’études postsecondaires de 8 000 $ aux élèves issus de familles à plus faible revenu et à plus faible scolarité du Nouveau-Brunswick a permis : 

- d’accroître de 61 à 76 % le taux d’inscription à un programme d’études postsecondaires chez les élèves du secteur francophone;
- d’accroître de 57 à 66 % le taux d’inscription à un programme d’études postsecondaires chez les élèves du secteur anglophone.

Les deux initiatives ont été mises à l’essai entre 2004 et 2008 dans le cadre du projet Un avenir à découvrir, qui visait à déterminer si de telles approches allaient inciter davantage d’élèves à poursuivre des études postsecondaires, notamment ceux issus de familles à plus faible revenu, dont la moitié abandonne les études après le secondaire.

Mené auprès de 5 400 élèves de 51 écoles secondaires du Manitoba et du Nouveau-Brunswick, le projet Un avenir à découvrir a fait l’objet d’une évaluation rigoureuse.

Cette évaluation comporte notamment une analyse avantages–coûts détaillée qui révèle que l’initiative Fonds du savoir a été particulièrement rentable en raison de son faible coût administratif. Chaque dollar investi par le gouvernement auprès des jeunes dans le cadre de cette initiative a en effet eu des retombées estimées entre 2 $ et 3,40 $ pour l'ensemble de la société.
 
« Devant la pénurie de main-d’œuvre qualifiée qui nous guette, il faut redoubler d’efforts pour amener tous les élèves à envisager la poursuite d’études postsecondaires, allègue Jean-Pierre Voyer, président de la SRSA. Le projet Un avenir à découvrir vient rééquilibrer les règles du jeu en permettant à de nombreux élèves généralement moins susceptibles d’entreprendre des études postsecondaires de considérer cette possibilité. »

« Des signes nous donnent raison de croire que les initiatives amorcées dans le cadre du projet Un avenir à découvrir incitent de nombreux jeunes à poursuivre leurs études après le secondaire. Certains des effets les plus marqués se manifestent chez les élèves qui ont tendance à abandonner leurs études à un stade précoce, notamment ceux issus de familles à plus faible revenu et les garçons », explique Reuben Ford, directeur de recherche à la SRSA, chargé du projet. 

Le projet Un avenir à découvrir a été mis sur pied en 2003 grâce à la Fondation canadienne des bourses d’études du millénaire, en collaboration avec les gouvernements du Manitoba et du Nouveau-Brunswick. L’évaluation du projet reposait sur une méthodologie de recherche expérimentale, qui consistait à répartir les élèves de façon aléatoire entre un groupe programme recevant la prestation simple ou conjointe des nouvelles initiatives et un groupe témoin. Pour lire la note d’information sur le projet, cliquez ici.

Le rapport et le sommaire sur les impacts du projet Un avenir à découvrir sur les études postsecondaires sont disponibles ici.

La SRSA est un organisme de recherche sans but lucratif, créé dans le but d’élaborer, de mettre à l’essai sur le terrain et d’évaluer rigoureusement de nouveaux programmes.

Pour des entrevues sur le projet Un avenir à découvrir, communiquez avec :

Reuben Ford (demandes en anglais)
Directeur de recherche à la SRSA
604-601-4082 | rford@srdc.org 

Jean-Pierre Voyer (demandes en français)
Président de la SRSA
613-237-3169 | jpvoyer@srdc.org

Suivez-nous sur Twitter : http://twitter.com/SRDC_SRSA
Rejoignez-nous sur Facebook :http://www.facebook.com/SocialResearchAndDemonstrationCorporation