Analyse des impacts socioéconomiques

Les mécanismes de financement social, y compris les obligations à impact social, privilégient des techniques de haute qualité pour mesurer l'impact et la performance des programmes, et requièrent des cadres d'analyse avantages–coûts extensifs. Ces outils sont nécessaires pour mesurer adéquatement les résultats de programmes qui pourraient affecter les rendements pour les investisseurs, les organismes de financement et les autres parties prenantes. La SRSA possède des décennies d’expérience dans l’application de différentes techniques d’évaluation économique et socio-économique. Par conséquent, elle a été retenue comme partenaire ou conseiller pour plusieurs initiatives en finance sociale, et elle a aussi été retenue comme spécialiste de la mesure pour plusieurs projets d'obligations à impact social.

Projets actuels et terminés :

Proposition sur la valeur du portail des patients

La SRSA travaille avec Inforoute Santé du Canada afin d'évaluer la valeur et l'impact de l'accès des Canadiens et des Canadiennes aux dossiers de santé personnels (DSP) en ligne, en termes d'accessibilité, de qualité et de productivité dans les soins de santé. Dans le cadre de cette étude, la SRSA achève une analyse documentaire ciblée et une synthèse des données probantes axées sur la valeur, pour les Canadiens et les Canadiennes, de pouvoir accéder à leurs informations de santé en ligne. Ce travail appuiera l'élaboration d'un modèle quantitatif estimant la valeur de cet accès pour les citoyens et les intervenants du système de santé. La SRSA aidera également à identifier les facteurs de réussite critiques qui maximisent les avantages de l'accès aux DSP en ligne. Les principaux auditoires de ce projet comprennent les ministères fédéraux, provinciaux et territoriaux de la santé, les organismes de systèmes de santé et les responsables de la santé numérique.

Durée: juillet 2017 - décembre 2017
Promoteur: Inforoute Santé du Canada

Initiative communautaire visant la prévention de l'hypertension

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) ainsi que le Centre d’investissement d’impact MaRS se sont associés afin de lancer une initiative communautaire visant à prévenir les maladies cardiovasculaires. Pour ce faire, ils ont utilisé un modèle d’obligations à impact social à titre de mécanisme de financement. Cette initiative s'appuie sur le Programme communautaire de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC), un programme fondé sur des preuves scientifiques, et inclut des partenariats communautaires locaux, des contenus éprouvés en matière de modification des habitudes de vie, de l’accompagnement et des technologies numériques afin d'aider les participants à adopter et à maintenir des comportements sains. L’initiative vise à accroître la sensibilisation aux risques associés à l’hypertension artérielle et à modifier le comportement (par exemple, augmentation de l’activité physique, perte de poids, cessation du tabagisme) de Canadiens préhypertendus âgés de 60 ans ou plus. À titre d’examinatrice externe, la SRSA sera responsable d’évaluer la mesure dans laquelle les résultats précisés ont été atteints, plus spécifiquement en ce qui concerne le nombre de participants admis au programme et les résultats sur la pression artérielle. La SRSA est également chargée d’évaluer la mesure dans laquelle les modalités des contrats de financement fondés sur le risque doivent être versées aux partenaires et aux investisseurs. À notre connaissance, l’utilisation du financement social dans le but de soutenir une intervention axée sur la santé de la population au Canada représente une première.

Avis de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Communiqué de presse du Gouvernement du Canada

Avis paru dans thestar.com (en anglais seulement)

Avis du National Post (en anglais seulement)

 

Début: décembre 2016
Promoteur: La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Évaluation du programme de prêt en emploi communautaire

Social Capital Partners a mandaté la SRSA afin d’évaluer l’impact et le rendement du capital investi du programme du Fonds d’emprunt communautaire d’Ottawa (FECO). Le FECO est un projet conjoint entre Social Capital Partners (un organisme à but non lucratif qui développe d’innovantes solutions de financement social) et le ministère du Développement économique, de l’Emploi et de l’Infrastructure (MEDEI), en partenariat avec les services de placement et les institutions financières. Grâce au FECO, les demandeurs d’emploi à faible revenu confrontés à des obstacles à l’emploi peuvent participer à un programme d’appariement d’emplois dans de petites et moyennes entreprises (PME). Les PME qui embauchent des demandeurs d’emploi et les gardent pendant au moins six mois profitent d’une réduction du taux d’intérêt sur leurs emprunts grâce aux remboursements accordés par le gouvernement de l’Ontario. La SRSA procède à une évaluation d’impact pour déterminer dans quelle mesure le FECO entraîne une augmentation de la portée de l’employeur auprès des services de placement, une amélioration des résultats en matière d’emploi pour les demandeurs d’emploi à faible revenu et une amélioration des rendements pour les PME. La SRSA effectue également une analyse avantages–coûts pour évaluer l’incidence du FECO en matière de rendement net pour le gouvernement de l’Ontario.

Durée: janvier 2016 - janvier 2017
Promoteur: Social Capital Partners

Les pratiques flexibles en milieu de travail en faveur des aidants naturels

Les travailleurs canadiens ont souvent de multiples rôles à jouer à l’extérieur de leur lieu de travail, rôles qui peuvent entrer en conflit avec les exigences de leur emploi. L’un de ces rôles, qui a de plus en plus d’importance, consiste à prodiguer des soins non rémunérés à des membres de la famille ou à des amis proches aux prises à long terme avec un problème de santé, un handicap physique ou un trouble mental. Cet engagement à prodiguer des soins engendre un certain nombre de conséquences directes pour les travailleurs et les entreprises, conséquences que les employeurs peuvent aider à atténuer par l’entremise de diverses politiques de congé, de pratiques flexibles et de modes de soutien variés. L’objectif de ce projet est de combler les lacunes en ce qui concerne les coûts et les avantages pour les employeurs canadiens qui offrent diverses pratiques de travail flexibles pour soutenir les aidants naturels. La SRSA a procédé à une série de neuf études de cas d'entreprise qui s’appuient sur une analyse avantages-coûts exhaustive dans le but de mesurer le rendement de l’investissement pour les employeurs qui choisissent d’introduire une gamme de pratiques et de politiques souples pour appuyer les aidants naturels.

Durée: février 2015 - septembre 2015
Promoteur: Emploi et Développement social Canada

Incidences socio-économiques des compétences essentielles

Le volet intitulé « Les incidences des compétences essentielles » est la première phase d’un projet de plus grande envergure visant à analyser la mesure dans laquelle des progrès réalisés sur le plan des compétences essentielles sont associés à des gains socio-économiques à long terme, notamment en matière de santé, de démêlés avec le système de justice pénale et d’éducation des jeunes enfants. Dans le cadre de ce projet, on se sert des bases de données longitudinales du Centre manitobain des politiques en matière de santé afin de relier les progrès réalisés sur le plan des compétences essentielles à une série d’indicateurs socio-économiques. Dans une première étape, l'étude examine la fiabilité et la validité du processus d’évaluation des compétences essentielles actuellement utilisé au Manitoba.

Durée: juin 2014 - octobre 2015
Promoteur: Workplace Education Manitoba

Évaluation des pilotes en matière de finance sociale

La SRSA procède à une évaluation de deux projets pilotes traitant de la formation sur les compétences essentielles et reposant sur des modèles de financement basés sur le rendement. L’un des deux projets est géré par l’organisme Alberta Workforce Essential Skills. Il dispensera de la formation sur les compétences essentielles en milieu de travail aux travailleurs peu qualifiés. L’autre projet, dirigé par l’Association des collèges communautaires du Canada, vise les chômeurs peu qualifiés. Dans les deux cas, les investisseurs du secteur privé déboursant à l’avance les frais de formation se verront rembourser une partie des coûts si les participants atteignent les objectifs visés d’acquisition de compétences. En plus de comprendre une série de résultats d’intérêt, notamment les indicateurs d’employabilité et la mesure du rendement, la recherche analyse la rentabilité de l’investissement injecté dans la formation.

Durée: janvier 2014 - décembre 2018
Promoteur: Emploi et Développement social Canada